• L'HISTOIRE DE LA GUÊPIÈRE ET DU PORTE-JARRETELLES

    La guêpière et le porte-jarretelles sont les deux pièces de lingerie incarnant le glamour absolu. Objets de fantasme pour les hommes et armes de séduction massive pour les femmes, la guêpière et le porte-jarretelles incarnent une féminité raffinée, empreinte d’une touche d’érotisme.

    Quelle est l’histoire de la guêpière et du porte-jarretelles ? Simone Pérèle vous dit tout.  

    Histoire de la guêpière : l’affirmation de la féminité

    La guêpière est un héritage du corset. Elle apparaît après la Seconde Guerre mondiale. La mode d’une taille fine et marquée revient au goût du jour. Cependant, il est hors de question pour les femmes de se soumettre, de nouveau, à la torture du corset, dont elles ont mis tellement de temps à se libérer.

    Ainsi en 1946, Marcel Rochas s’inspire du corset pour créer un nouveau dessous composé d’un soutien-gorge pour soutenir les seins, incorporé dans un bustier afin de souligner la taille, et d'un porte-jarretelles qui fixe les bas. La guêpière est née.

     

    Plus pratique et plus confortable que le corset, la guêpière bénéficie d’agrafes réglables et des avancées technologiques de l’époque en matière de textile. Elle devient un élément indispensable dans la mode de l’époque et souligne les atouts de celle qui la porte. Le créateur Christian Dior lui offre ses lettres de noblesse, en l’intégrant comme un élément essentiel de son New Look. Il précisera d’ailleurs à ce sujet : « pas de mode sans sous-vêtement ». 

    A partir des années 60, le port du pantalon se généralise pour la femme, les collants font leur apparition et la guêpière passe de mode. Elle reste une pièce de lingerie plébiscitée par les jeunes mariées, mais aussi un atout séduction indéniable, que de plus en plus de femmes portent pour affirmer leur féminité.

    L'HISTOIRE DE LA GUÊPIÈRE ET DU PORTE-JARRETELLES | Simone PérèleL'HISTOIRE DE LA GUÊPIÈRE ET DU PORTE-JARRETELLES | Simone Pérèle

    Publicité de 1948 – Le « Bustier » et la « Guêpière » de Rochas – Réalisation Marie-Rose Lebigot

    L'HISTOIRE DE LA GUÊPIÈRE ET DU PORTE-JARRETELLES | Simone PérèleL'HISTOIRE DE LA GUÊPIÈRE ET DU PORTE-JARRETELLES | Simone Pérèle

    Marlene Dietrich dans le film L'Ange bleu (1930).

    Histoire du porte-jarretelles : de l’usage médical à l’atout séduction

    Le porte-jarretelles est inventé au 17ème siècle, mais son usage est, à l’origine, loin d'être aussi glamour qu'à notre époque. Les bas, portés par les femmes au quotidien, ayant tendance à retomber sur le genou, étaient retenus par des jarretières. Le porte-jarretelle, lui, était utilisé pour retenir les bas de contention, destinés à faciliter la circulation sanguine. Son système de ceinture avec attaches est plus confortable que les jarretières, mais loin d'être esthétique. Les hommes, tout autant que les femmes, le portent alors.

    C'est finalement en 1836 que le porte-jarretelles réapparaît, grâce au corsetier Féréol Dedieu. En France, il faut attendre les années 30, et le couturier Paul Poiret, pour que le porte-jarretelles connaisse enfin le succès. L’histoire du porte-jarretelles montre que son utilisation se généralise suite à la Seconde Guerre Mondiale.

    Dans les années 60, l’apparition du collant et de la mini-jupe font de l’ombre au porte-jarretelles qui disparait peu à peu. Les bas trop visibles sous une jupe courte sont jugés trop provocants et le porte-jarretelles devient alors synonyme de vulgarité.

    C’est l’intervention de différents créateurs, comme Jean-Paul Gaultier ou Chantal Thomas, qui redore l’image du porte-jarretelles. Il devient alors, avec la guêpière, un symbole de féminité qui aujourd’hui, séduit les femmes les plus élégantes.

     

     

    Inscrivez-vous à la Newsletter
    Recevez nos conseils lingerie et exclusivités pour embellir votre quotidien.
    Veuillez renseigner les informations suivantes : * Champs obligatoires

    Vous pouvez à tout moment, vous désinscrire en utilisant le lien de désinscription présent dans chaque newsletter. Conformément à la réglementation applicable, nous vous rappelons que vous disposez d'un droit d'opposition, d'un droit de rectification et un droit à la limitation du traitement de vos données. Pour exercer ces droits ou pour toute question sur le traitement de vos données et leur gestion, vous pouvez nous contacter à l'adresse suivante: privacy@simone-perele.com

    left_corner.png
    Devenez un membre privilégié !
    points.png
    1. Cumulez des points grâce à vos achats
    avantages_fidelite.png
    2. Profitez de vos avantages fidélité
    offres.png
    3. Recevez toutes nos offres exclusives
    right_corner.png
    Haut de page